Café Seaside

Posted: 1st February 2013 by desfel in Falsetto FR
Tags: , , ,
This entry is part 1 of 9 in the series Falsetto (FR)
Koyori...こより.full.677244

Rien de plus relaxe qu’un bon café dans un bon café

*Beep, beep, beep, beep, beep*

« Mhm…ah… Pain do…ré…mi…sol…»

*Beep, beep, beep*

Réveillé, seulement qu’à moitié à vrai dire, je sors ma main droite de ma couverture et j’essaie de retrouver le foutu réveille-matin qui me torture de si bonne heure…

*Beep, beep, beep*

Je tâtais la surface de mon meuble, mais je n’arrivais pas à retrouver ce bidule qui cherche à me rendre fou. Après quelques secondes de recherche frénétique, j’ai enfin réussi à mettre ma main sur un objet qui semble être assez gros et rectangulaire. Je tâtais mon index sur la surface de l’objet, à la recherche du bouton qui fera taire cette machine infernale.

*Beep, beep, bee—*

Frustré et ayant enfin retrouvé le bouton que je cherchais, j’appuie sur celui-ci avec toute ma haine matinale.

« Agh… Non, mais… Ça suffit?!? »

Comme si elle avait eu peur de ma colère, la bête cessa tout bruit. Encore sonné par le réveil brutal, je décide de prendre un moment avant de me lever.

J’ouvre mes rideaux en soupirant, les rayons de soleil rentrent et donna de la vie à ma chambre qui était sombre jusqu’à maintenant. Il fait si beau dehors.

Maintenant réveillé, je regarde l’heure qu’il est :

« Hm… Sept heures quinze…  Ha… Bon, faut aller à l’école…»

En deux temps, trois mouvements, je me suis brossé les dents, laver le visage et mis mon uniforme. Je rassemble mes notes de cours et les livres dont j’ai besoin et les rangèrent dans mon sac.

« Ah oui… Faut pas que j’oublie ma carte étudiante. »

Je m’approche du meuble qui est juste à côté de mon lit et je pris ma carte, qui se reposait juste en dessous du réveille-matin qui m’a tant irrité plus tôt.

Félix Dunois, étudiant au Collège Solfège, 2e année.  Mon nom, mon école et l’année que je suis présentement, toutes les informations nécessaires pour identifier l’étudiant. Une photo de moi était à droite de ces informations. Un jeune étudiant avec des cheveux courts et noirs, les yeux marron, une tête normale et ordinaire.

« Voilà, j’ai tout ce qu’il me faut, enfin j’espère… »

~~~~~~~~~

« Hey, Félix!! »

Alors que je marchais tranquillement, une voix familière venant de derrière moi cria mon nom. Je me suis retourné et j’ai vu une jeune fille de taille moyenne aux cheveux bruns assez longs, courir dans ma direction. C’était Stéphanie, une de mes meilleures amies. Je la connais depuis qu’on est tout petit. Je l’observais alors qu’elle s’approchait peu à peu, toujours aussi lente!

Quand elle s’est finalement rattrapée à moi, elle me fit signe d’attendre un moment pour qu’elle reprenne son souffle et leva sa tête pour me montrer un sourire éblouissant, mais elle fronça subitement ses sourcils et j’ai pu voir dans ses yeux verts :

« Je t’ai pourtant dit de m’attendre ce matin… Et te voilà parti avant moi… Tu es vraiment— »

« Un idiot? Un méchant? Un vilain? Injuste? »

N’aimant pas que je lui aie coupé la parole, elle me boude et tourna sa tête ailleurs.

« Bon, j’ai oublié, je suis vraiment désolé… »

« Hmph! Ça va pour  cette fois, mais la prochaine fois, tu me pais mon lunch! »

Avant même que je puisse donner mon avis et contente de sa réplique, elle courra devant moi et me fit signe de me dépêcher. Je lâche un soupire,  je la rejoins et je continue à marcher avec elle jusqu’à l’école.

~~~~~~~~~

Comme d’habitude, les cours ont été très longs et pénibles. Aux sons de la cloche, les étudiants se dépêchèrent à quitter la salle de cours comme si cet endroit était maudit.  Alors que je m’apprêtais à ranger mes notes de cours, un jeune d’à peu près la même taille que moi apparaît devant moi :

« Félix! Tu es libre après les cours non? »

C’était Antonio, un de mes camarades de classe, en fait l’un des seuls avec qui je parle. Il me fixa avec ses yeux bruns comme s’il attendait à quelque chose de moi…

« Euh… Ça dépend pourquoi… »

Comme s’il savait déjà que j’allai lui donner cette réponse, il enchaîna immédiatement :

« Je sais que t’adores les endroits tranquilles n’est-ce pas?? »

« Euh… Ouais…? Pourquoi?»

« Et bien, je connais cet endroit vraiment génial! C’est un café, les gens là-bas sont vraiment sympas et les serveuses sont mignonnes! Ça te dit d’y aller? »

Ça m’étonne venant de lui, lui qui est souvent silencieux et calme, mais j’efface rapidement ces pensées. Comme il l’a dit, j’ai toujours aimé les endroits tranquilles et les cafés sont vraiment les places idéales pour une ambiance paisible. Tenté par l’idée, je ne vois pas pourquoi je refuserais.

« Hmm… Ouais, pourquoi pas? »

« Ouais pour les nanas ou pour le café? »

Je ne m’attendais pas à ce qu’il me demandait ça :

« Hein? Pour le café, pourquoi tu parles de nanas? »

« Félix, Félix, Félix, il est grand temps que tu trouves une copine non? »

« Non…? En fait… Je ne sais pas, non. »

Comme si mes paroles l’offusquaient, il gratta ses cheveux noirs ondulés et soupira.

« Je vais voir si Steph veut venir. »

« Allez-y sans moi, je suis occupé! »

La voix d’une fille retentit dans la classe presque vide, en fait, il n’y avait que moi et Antonio, et maintenant Stéphanie, qui vient d’apparaître.

« En parlant du diable, la voilà » dis-je.

« Il faut que j’aide une amie avec ses devoirs, allez-y sans moi, merci d’avoir pensé à moi Félix! »

« Je n’avais vraiment pas envie que tu m’engueules encore pour rien. »

« Hehehe! »

~~~~~~~~~

Le café n’était pas si loin de l’école, ça nous a pris environ dix minutes à pieds. L’endroit n’était pas très grand et vu que l’extérieur était tout en bois, il ressemblait vraiment à un chalet. C’était quand même assez beau. Un gros panneau accroché au-dessus de la porte indiquait le nom du café.

« Café… Seaside… » murmurai-je.

Seaside… C’est « bords de la mer » en anglais ça…

« Euh… Antonio? Tu peux m’expliquer pourquoi le café s’appelle ‘Café Seaside’ ? »

Antonio était aussi confus que moi et après quelques minutes de réflexions, il me donna sa théorie.

« J’ai entendu dire que le propriétaire adore la mer et l’océan, c’est peut-être pour ça? Par  contre, le menu n’a aucun plat qui contient des fruits de mer… Et qu’il n’y a que des pâtisseries… Alors je ne sais pas trop… »

Bizarre… Cet endroit et bizarre… Malgré nos doutes, on est rentré pareil. L’intérieur était exactement comme l’extérieur, tout était en bois, on se croirait vraiment dans un chalet… Étonnement, il y avait beaucoup de monde… Sans nous avoir laissé trop de temps pour observer l’endroit, une serveuse est immédiatement venue nous voir pour nous servir. Peu de temps après, on était à notre table avec un menu dans les mains.

Je discutais du menu avec Antonio. Le menu contenait toutes sortes de cafés : cafés au lait, espresso, moka, cappuccino, etc. Il y avait même toutes sortes de thé. Mais le plus étonnant, c’était le nombre de pâtisseries que possédait le menu… Pendant qu’on était perdu dans la longue liste de desserts, une serveuse était venue nous voir.

« Bonjour messieurs, je serais votre serveuse aujourd’hui! Je m’appelle Anna! »

Je levai ma tête au son de sa voix douce et je vis une jeune demoiselle de petite taille avec des cheveux longs de couleur châtain. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis mis à glousser. Je crois que sa petite taille m’a surpris.

« Qu’est-ce qu’il y a de drôle? Est-ce que j’ai mal fait mon boulot? »

« Haha… Non, je suis vraiment navré! Mais je ne m’attendais pas à voir une serveuse si petite! »

« Hey! Je fais quand même cinq pieds, cinq! Ce n’est pas comme si j’étais une naine!! »

« Hahaha, je suis vraiment désolé! »

« Ce n’est pas gentil de rire de la taille de quelqu’un Félix »

Antonio me reprocha aussi.

« Félix, c’est ça ton prénom? C’est noté! »

J’étais surpris par ce qu’elle venait de dire.

« Eh? Pour quoi faire? »

Elle me montra un sourire sournois et me dit

« Oh rien rien! Alors, puis-je prendre vos commandes? »

J’étais troublé par son sourire, mais je n’y prêtais pas plus attention et lui demanda un cappuccino alors qu’Antonio demanda une pointe de tarte aux pommes. Elle nota et parti avec un sourire.

Antonio me regarda et commença immédiatement à me taquiner :

« Alors comme ça on taquine déjà la serveuse? »

Embêté par ce qu’il vient de dire, je lui répondis :

« Mais non!! Ce n’était pas voulu! Vraiment pas! »

« Alors? Elle était intéressante quand même non? »

« Je ne sais pas. Elle était… Spéciale… »

« Oh?? Spéciale? Haha! »

« Ne te fais pas d’idée, je veux dire spéciale dans le mauvais sens du terme. En fait, je ne sais pas, c’est vrai que j’ai quand même rigolé. »

« Rigoler de quoi?! De ma taille? »

Surpris par la soudaine apparition d’Anna, j’ai mis du temps pour rassembler mon  calme.

« Ah non! Non! Je voulais dire rigoler avec toi! »

« Vraiment? »

« Juré. »

Elle me sourit et me tendit mon cappuccino et donna la tarte à Antonio. Ensuite, elle tire la chaise devant elle et s’assit avec nous et elle me fixa avec ses yeux bleus. J’étais vraiment surpris par son geste…

« Euh… On peut t’aider?? » lui demandai-je.

Elle rit et me répondit avec un sourire :

« Non non, je voulais juste rester et discuter avec vous! »

Je la trouvai vraiment bizarre et je bus mon cappuccino. À la première gorgée du café, le goût était vraiment bizarre… C’était vraiment amer et c’était vraiment fort, beaucoup trop fort pour du cappuccino!! J’avais du mal à l’avaler!! Anna me regarde avec un sourire sournois, mais à la fois doux. Je dépose ma tasse de café et je lui demande :

« Tu as mis ta dose de vengeance dans le cappuccino hein? »

« Hihi, oui! »

« Et c’est pour ça que tu es restée avec nous? Pour me voir boire ton supposé poison? »

« Non non, je voulais vraiment discuter avec vous, vous aviez l’air intéressant! »

Je me retourne vers Antonio et il me fit un clin d’œil et continua à manger sa tarte. Il n’a vraiment aucune intention de rentrer dans la conversation… Je lâchai un soupire et je me retourne vers Anna.

Étonnement, on a passé un bon moment tous les trois et Anna était vraiment surprise que je sois arrivé à finir mon cappuccino. Impressionnée, elle m’offrit le café et on est parti de l’endroit après avoir dit au revoir.

~~~~~~~~~

« Alors, tu as bien aimé le café? »

Me demanda Antonio au chemin de retour.

« Ouais… C’était pas mal, l’ambiance était cool, mais cette serveuse n’était vraiment pas très sympa, malgré qu’elle m’ait offert le café. »

J’avais encore le goût très amer du cappuccino dans ma bouche, finalement, je n’aurais dû pas le finir…

« J’ai bien vu que tu t’es bien amusé avec! Elle t’intéresse? »

« Non, pas vraiment, mais j’ai bien rigolé. Ça ne me dérangerait pas de la revoir, je lui en dois une pour le café et le coup qu’elle m’a fait!! »

« Alors c’est décidé, on y retourne bientôt! »

On s’est tous les deux mis à rire et j’ai réalisé que j’avais déjà hâte de retourner à ce café bizarre.

Series Navigation- Un nouveau lien >>