Donner le sourire… Bon anniversaire!

Posted: 17th February 2013 by desfel in Falsetto FR
Tags: , , ,
This entry is part 5 of 9 in the series Falsetto (FR)
Merci...

Merci…

Une semaine passa depuis que j’ai visité Anna. J’ai réussi à me libérer pour la rendre visite deux fois et elle semblait d’aller beaucoup mieux, mais selon le docteur, elle va encore y rester pour une autre semaine ou deux. C’est un peu triste pour elle, on est déjà en février,  il n’y a presque plus de neiges et la température est si fraîche dehors. J’ai vraiment hâte qu’elle puisse en profiter.

Quant à moi, la mi-session arrive à grands pas et je dois étudier davantage. Si je me rappelle bien, il y aura des cours spéciaux intensifs pour aider les étudiants à réussir les examens. Je crois que ça serait une très bonne idée que j’y prends part… Malgré que je n’aime pas trop étudier…

~~~~~~~~~

La cloche sonne partout dans l’école, signe que les cours sont terminés.

« N’oubliez pas de bien vous préparer pour les examens qui auront lieu dans deux semaines! » dit le professeur à sa classe avant de laisser ses étudiants partir.

Après qu’il a quitté la classe, les étudiants commencèrent à quitter à leur tour en groupe.

« Alors Félix? Tu penses être prêt pour les exams? » Me demanda Antonio.

Je lui fis signe que je n’étais pas trop prêt et que j’aurais besoin de beaucoup d’études, surtout en mathématique et la théorie sur la musique. À  vrai, tout ça me stresse un peu. Voyant que j’avais l’air embêté, Antonio proposa qu’on aille au café Seaside, question de relaxer un peu. « Ça va être différent sans Anna pour nous servir », pensais-je, car je ne voulais pas qu’Antonio m’embête avec ça une fois de plus.

Malgré ça, j’ai décidé que ça serait une bonne idée, j’avais besoin de respirer et de me penser à d’autres choses que les examens. Content de ma réponse, Antonio esquissa un sourire et prit son sac avec joie.

~~~~~~~~~

Comme prévu, on n’a pas été servi par Anna. J’ai été un peu déçu, je ne sais pas pourquoi je m’attendais à ce qu’elle se soit miraculeusement rétablie et sortie de l’hôpital malgré ce que le docteur avait dit.

« Pourquoi fais-tu cette tête Félix? Mécontent qu’Anna ne soit pas là? » Me demanda Antonio en me taquinant.

Je me demande quelle tête je faisais pour qu’il me pose une telle question…

« Non, pas vraiment… Je suis juste un peu fatigué. »

« N’essaie pas de le cacher, je le sais que tu t’ennuies d’elle! »

Irrité par sa réplique, je lui jetai un long regard. Qu’il peut être énervant parfois! Peu de temps après, une serveuse est venue prendre notre commande et me reconnaît aussitôt. C’était la serveuse qui m’a donné l’adresse de l’hôpital d’Anna.

« Ah, Félix! Tout va bien? J’espère que tu n’as pas eu trop de mal pour retrouver l’hôpital. Une chance que Hannanu nous a laissée l’adresse.» Me dit-elle avec une voix énergique et avec un gros sourire. Hannanu? Voyant que j’avais l’air de ne pas savoir de qui elle parlait, elle m’expliqua que Hannanu était le surnom que les employés du café donnaient à Anna. Drôle de surnom.

« Non, ce n’était pas très loin d’ici, je n’ai pas eu de problèmes à le trouver. Merci encore! »

Elle sourit et procéda à me demander comment allait Anna. Je lui avais tout dit : qu’elle n’arrêtait pas de se plaindre qu’elle voulait revenir au café, qu’elle se sentait seule, que c’était ennuyant, etc.

La serveuse rit et me demanda ensuite si elle allait bientôt sortir. Je lui dis qu’elle pourra revenir au café la semaine prochaine si tout allait bien, sinon la semaine d’après. À ma surprise, son amie fût choquée par ma réponse :

« Ah! C’est triste… » Dit-elle avec un ton malheureux.

Je lui demandai la raison derrière sa réaction.

« On est bien le huit février non? Si je me rappelle, son anniversaire devrait être le 11 février… Elle passerait son anniversaire à l’hôpital… »

Le silence régna pendant un petit moment.

« Allez, souriez! Je ne crois pas que Hannanu voudrait que vous soyez triste pour elle! » Dit-elle avec un gros sourire éblouissant.

C’est facile à dire, mais dur à faire… Ça me tracasse un peu… Je mis ces pensées de côté, pris ma commande avec Antonio. Après que la serveuse est partie, je recommençai à penser à l’anniversaire d’Anna… C’est vraiment triste… Va-t-elle vraiment célébrer son anniversaire à l’hôpital? Dans un endroit si triste et maussade? Toute seule? Voyant que j’étais perdu dans mes pensées, Antonio me demanda :

« Tu n’aurais pas une idée pour faire en sorte qu’elle puisse au moins être heureuse à son anniversaire? »

Antonio… J’y réfléchis très fort en ce moment… Anna est une très bonne amie à moi et je ne veux pas qu’elle passe son anniversaire sans rire, ni sourire, ni bonheur… Alors que je réfléchissais, j’entendis une mélodie qui m’est familière, une chanson que j’adorais… Mais oui! Je sais ce que je pourrai lui offrir à son anniversaire!!

« On dirait que tu viens de trouver une superbe idée! » Dit Antonio en me voyant sourire.

« Oui! Je sais exactement ce que je vais faire! Je vais lui jouer une pièce au piano! » Dis-je avec plein d’énergie « Je ne suis peut-être pas encore super doué au piano et que même les pièces les plus simples me posent encore beaucoup de problèmes, mais si je m’y mets vraiment, je suis sûr que j’arriverais à lui offrir une pièce musicale! »

Antonio sourit, hocha sa tête et félicita pour la très bonne idée.

« Tu penses pouvoir trouver et apprendre une pièce en trois jours? » Me demanda-t-il inquiet.

« Bien sûr! Je ferais tout mon possible pour y arriver! »

Je me sens déjà super motivé!

~~~~~~~~~

Je recherche frénétiquement à travers mes partitions pour retrouver la pièce parfaite pour Anna. Une pièce qui la ferait sourire, qu’elle adorerait, qui la représenterait bien, une pièce remplie de bonheur et de chaleur. Après plusieurs minutes de recherches, j’ai enfin retrouvé la partition idéale… « Nagisa » murmurai-je. Nagisa, un mot en japonais qui veut dire « plage », mais surtout, le nom d’un personnage d’un dessin animé.

Nagisa est une fille vraiment timide et attentionnée. Elle a le don de faire sourire son entourage et malgré sa santé très fragile, elle reste très forte et n’abandonne jamais ce qu’elle entreprend. Elle me fait vraiment penser à Anna, malgré qu’elle soit beaucoup moins timide.

Heureux de mon choix, je me suis immédiatement mis à la pratiquer sur mon piano. Avec tout ce qui s’est passé, je n’ai pas eu l’occasion de jouer au piano ces derniers temps… Je suis très rouillé… J’ai beaucoup de misère à lire ma partition, ça me prend beaucoup de temps avant de reconnaître les notes et la coordination de mes mains est très mauvaise.

Ça s’avère être un très gros défi pour moi. Vais-je vraiment y arriver en trois jours? Non, il ne faut pas que je commence à perdre ma motivation, il faut que j’y croie!

~~~~~~~~~

Ça fait déjà plus de quatre heures que je suis sur le piano. Heureusement, j’ai fait beaucoup de progrès malgré qu’il me reste encore beaucoup de mesures à apprendre.

J’ai soif… Je me levai et je m’en vais dans la cuisine pour me prendre un verre d’eau. Je regardai l’heure sur le four à micro-ondes. Il est bientôt deux heures du matin… Il est déjà si tard? Je n’ai même pas vu le temps passé… Je crois que je vais me pratiquer encore un peu, j’ai des cours que seulement en après-midi aujourd’hui, je peux faire la grasse matinée, donc je devrais être bon pour la journée.

~~~~~~~~~

Je bâillai après que les cours soient terminés. Finalement, je suis moins en forme que je ne le penserai…

« Tu as fait une nuit blanche pour apprendre la pièce? » Me demanda Antonio.

« Non… J’ai juste dormi très tard. Vraiment content que je n’aie pas eu de cours ce matin. » Lui dis-je avec une voix fatiguée.

Il rit et me souhaita bonne chance. Je décidai d’aller dans la salle de musique, ça serait beaucoup plus sympa de jouer sur un vrai piano que de jouer sur un clavier digital. Mon clavier est de super bonne qualité, le son est vraiment beau et presque authentique, mais ça reste que ce n’est pas l’équivalent d’un vrai piano.

J’ai voulu enregistrer la pièce à l’école quand j’aurais terminé, mais les responsables ne m’ont pas donné la permission… Malgré qu’ils aient aimé mon idée, tout ce qu’ils ont fait c’est de m’encourager. Je n’ai pas le choix, il va falloir que je me contente de mon clavier à la maison.

Une fois de plus, je n’ai pas vu le temps passé, il a fallu qu’un professeur vienne me dire qu’il est l’heure de quitter l’école. C’est la première fois que je suis resté aussi tard. Bref, j’ai appris que l’école se ferme à vingt-deux heures. Ne voulant pas rater une seule minute de pratique, je me dépêchai de rentrer chez moi. Il ne me reste plus que deux jours.

~~~~~~~~~

Dix février, dernière journée pour me pratiquer. J’ai finalement appris la partition au complet, mais il me restait encore un peu de pratique pour pouvoir maitriser la pièce sans faire d’erreur. Les heures de cours me paraissaient plus longues aujourd’hui. De plus, les salles de musique sont fermées aujourd’hui… Je ne pourrai pas me pratiquer sur le piano de l’école. Je voulais vraiment rentrer chez moi le plus vite possible.

~~~~~~~~~

Finalement rentré chez moi, je me suis immédiatement mis au piano. Après deux heures de pratique, j’ai finalement maitrisé la pièce. Il ne me reste plus qu’à m’enregistrer et d’aller voir Anna demain. L’idée m’a rendu nerveux alors ça m’a pris plusieurs essaient avant de pouvoir l’enregistrer sans erreurs. J’espère qu’elle va bien aimer son cadeau, j’espère que ça pourrait la rendre souriante pendant ses séjours à l’hôpital…

Je suis allé dormir avec ses idées qui défilaient sans cesse en boucle dans mes pensées.

~~~~~~~~~

Me voilà devant la porte de la chambre à Anna. Comme la fois où je suis venu pour m’excuser, je me sens vraiment nerveux, mais cette fois-ci, pour toute une autre raison. Je prends une grande respiration et j’ouvris la porte doucement.

Anna me regarda avec un sourire et me souhaita la bienvenue comme tout les autres fois que je suis venu la rendre visite. Je m’approchai d’elle doucement et je m’assis sur la chaise à côté de son lit. On a commencé à discuter de tout et de rien, comme d’habitude. Je suis ravi qu’elle a commencé par une simple discussion, sinon je serai beaucoup trop nerveux…

Je sortis mon ordinateur de mon sac et je lui montrai la vidéo de la pièce que j’avais jouée pour elle.

« Je t’avais dit que je jouais du piano non? Regarde-le au complet et dit-moi ce que tu en penses, c’est ma première pièce que j’ai apprise au complet! » Dis-je avec fierté.

Elle me regarda avec un air surpris et se retourna vers l’écran de l’ordinateur. Elle écouta attentivement la musique et je la vois sourire. Je regardai son visage : elle était toute détendue, son visage montrait qu’elle adorait la pièce musicale, son sourire montrait qu’elle était heureuse.

Alors que la pièce approchait sa fin, une image apparut. Sur l’image était écrit « Joyeux anniversaire Hannanu!! », elle me regarda avec un air surpris et confus. Je souris et je lui souhaitai joyeux anniversaire.

Elle esquissa très lentement un sourire qui fendait son visage en deux et de ses yeux, coula peu à peu, tout doucement et lentement, des larmes… Elle essuyait ses larmes avec ses manches et me remerciait sans cesse pour ce cadeau-surprise. Vraiment heureux qu’elle soit aussi contente de sa surprise, je lui souris et elle me donna un câlin.

J’ai été vraiment surpris par son geste et avant même que je puisse lui donner un câlin à mon tour, elle se détacha de moi et… l’action qu’elle a commise m’a grandement surpris et choqué… Elle s’approcha très vite de mes joues et me donna une bise et elle se retira aussi vite que quand elle s’est approchée.

« Merci… » Me dit-elle avec une voix remplie de bonheur et en essuyant ses larmes.

Series Navigation<< Adelide -- Le premier pas >>
  1. yanenrogne says:

    +1 Pour avoir fait soi-même la soundtrack du chapitre!