La Coupe de (nos) sentiments

Posted: 2nd March 2013 by desfel in Uncategorized
Tags: , , ,

Garry.full.1146331

 

On s’est mis aux services du roi, moi j’étais devenu et toi, une prêtresse. Rapidement, on était reconnu à travers le pays.

Je  t’aidais quand tu avais du mal avec tes tâches et toi, tu me soignais le chevalier d’attentions.

Durant les jours paisibles, on était souvent ensemble, à rire, à se disputer et à discuter de tout et de rien.

Un jour, le roi décida que l’on devait se séparer, je devais aller aider un pays voisin à regagner son territoire et toi, aider une troupe de prêtresses à soigner les soldats dans un pays lointain.

Sachant qu’ils ne nous restent plus beaucoup de temps, on décida de prendre le peu de temps qu’il nous reste pour se faire des souvenirs qui nous accompagneront peu importe où nous seront.

Une fée a entendu notre souhait et décida de nous venir en aide en nous proposant un petit jeu. Elle versera une petite quantité de liquide dans deux coupes différentes.

La quantité de liquide représentera à quelle force l’autre se tient à nous. Donc si ma coupe se remplit, ça montrera que je te tiens à cœur et vice-versa.

Par contre, l’autre ne pourra pas voir la coupe de l’autre, mais rien ne nous empêchait de le dire à l’un l’autre. Malgré cela, nous avons tous deux accepté son aide, car on trouvait que ça pourrait être amusant.

On a passé les jours restants à se créer des souvenirs et à avant notre départ, nos coupes respectives étaient déjà à moitié remplit.

Finalement, le roi décida que je devais rester dans le pays pour aider le développement de celui-ci. Tu quittas le territoire avec ta coupe.

Il n’y a pas un seul jour où je n’ai pas visité la fée pour voir comment ma coupe se remplissait. Elle se remplissait bel et bien, mais lentement et tranquillement.

Je me demandais si ta coupe se remplissait elle aussi, je n’aurais jamais su que l’impossibilité d’avoir la réponse me troublerait tant maintenant que tu ne peux plus me le dire.

Un jour, la fée est venue me rendre visite pour me dire que ma coupe était déjà presque remplie… Elle m’expliqua l’autre moitié des règlements qu’elle avait omis auparavant.

Maintenant que la coupe s’est presque remplie, je n’ai plus que trois choix…

Le premier est de changer pour une plus grande coupe et de continuer à la remplir, seul de mon côté.

Le deuxième est de combiner nos deux coupes et de continuer à le remplir à deux, mais il faut que ta coupe sois remplie aussi.

Et la dernière… Celui de boire la coupe et d’oublier tout cela.

La fée ajouta que si la coupe commençait à déborder, je risque de tout oublier ou d’encore me rappeler de tout ça. C’est un risque à ne pas prendre me dit-elle.

Je fixai la coupe, perdu, noyer et enchaîné par mes réflexions… Je ne sais pas quoi faire…  Je ne veux absolument pas boire cette coupe ou tout oublier…

Tout ce que je sais… C’est qu’il faut que j’arrive à une décision avant que la coupe ne déborde…