Un rendez-vous… galant

Posted: 7th February 2013 by desfel in Falsetto FR
Tags: , , ,
This entry is part 3 of 9 in the series Falsetto (FR)
Nomiya.full.863433

« Merci pour aujourd’hui…»

« Haaaaa…. »

De la buée sortie de ma bouche alors que j’expirai, signe qu’il fait assez froid dehors. Je frottai mes mains pour les réchauffer, j’ai oublié mes gants chez moi… Je regardais l’heure sur la grosse horloge située droit devant moi, il est bientôt onze heures. Ça fait bientôt quinze minutes que j’attends Anna à côté de la station.

Je me demande bien ce qu’elle veut faire aujourd’hui. Je lui avais répondu sans avoir trop réfléchi, sûrement à cause de l’atmosphère détendue… Peut-être parce qu’elle veut oublier l’événement d’hier? Il est vrai que c’était quand même quelque chose de choquant pour elle, déjà que j’avais beaucoup de mal à cacher mes jambes qui tremblaient… Si je me rappelle bien, elle avait dit qu’elle voulait visiter l’aquarium qui ne se trouvait pas trop loin d’ici.

« Haaa…. »

J’expirai une autre fois, cette fois-ci sur mes mains pour les réchauffer. J’attends le moment où je serais à l’intérieur, au chaud, avec impatience. Alors que je pensais sans cesse à me réchauffer, je sentis quelque chose qui me tapotait l’épaule. Je me retourne et je vis une jeune femme vêtue d’un manteau d’hiver blanc avec un bonnet d’hiver blanc. C’était Anna. C’était bizarre de la voir autre que dans son uniforme de serveuse.

« Bo…Bon matin… Désolé pour le retard.» Dit-elle avec une voix frêle et timide.

« Non, ça va, je n’ai pas attendu trop longtemps. » Dis-je avec un ton indifférent.

Elle était restée silencieuse par rapport à ma réponse. Elle continua à me fixer. Je ne comprends pas trop ce qu’elle a.

« Euh… Qu’est-ce qui a? J’ai dit quelque chose de mal? »

Elle avait l’air troublé par ma réponse. Elle lâcha un soupire et me fit signe que non.

« Non, non. Tout va bien. Alors, on y va? Si je me rappelle bien, l’aquarium est droit devant.»

Sans que j’aie eu le temps de lui donner ma réponse, elle s’est mise à marcher devant moi. J’ai vraiment l’impression de l’avoir contrarié, mais croyant que je ne pourrais pas avoir une réponse claire même si je lui posais la question, je me suis mis à marcher aussi.

« A-attends-moi! »

Sa réaction m’a surpris et confirma mes boutes, elle s’est retournée et me tira la langue…

~~~~~~~~~

Nous voilà devant l’aquarium. Il y avait un peu de malaises pendant tout le trajet, malgré que l’on était côte à côte, on ne s’est pas échangé un seul mot… Je regardais autour de moi, il n’y avait pas beaucoup de gens. J’entendais les petits au loin avec leurs parents qui admiraient le panneau qui était décoré de toutes sortes d’animaux marins et qui indiquait le nom de l’aquarium : « Deep Blue ».

Anna, qui était silencieuse jusqu’à maintenant, me tira par la manche et me dit avec une voix remplie d’énergie et de joie :

« Allons-y Félix!! Allons-y!! »

Je n’ai pu m’empêcher de sourire et de me laisser entraîner par son enthousiasme.

L’intérieur était magnifique, il y avait toutes sortes de poissons et d’animaux marins. Anna s’est toute de suite précipitée vers la section des animaux marins, elle voulait absolument voir les loutres. Je la regardais interagir  avec eux, c’était vraiment grandiose comme scène. Alors qu’Anna se déplaçait, les loutres la suivaient et à chaque mouvement de main ou de doigt qu’elle faisait, leur petite tête le suivait. J’ai trouvé ça très charmant de voir Anna si heureuse, tout le contraire de sa personnalité pendant qu’on marchait.

On a continué à faire le tour de l’aquarium. On a vu des crabes, des tortues, des dauphins, des grenouilles et beaucoup d’autres! Anna était comme une gamine, elle courrait partout avec un gros sourire sur le visage et me tirait souvent par la manche pour que je la suive. Je ne peux pas dire que ça m’embêtait, je m’amusais autant qu’elle.

Alors qu’il se faisait tard, on a décidé de quitter l’aquarium, mais avant de partir, Anna voulait dire ses adieux à ses amis les loutres. Elle est vraiment spéciale cette fille.

~~~~~~~~~

« C’était vraiment amusant! J’aimerais y  retourner un jour! » Me dit-elle avec un gros sourire.

« Hahaha, tu avais l’air d’une gamine, tu courrais partout et tu ne me laissais aucun repos… »

Elle s’est mise à rire.

« C’était ma petite revanche pour plus tôt. »

Je ne comprenais pas ce qu’elle voulait dire par plus tôt, alors je lui ai demandé, mais elle n’a pas voulu me donner une réponse claire. « Rien rien. » Était sa réponse. Décidément, je n’aurais jamais la réponse à cette question. Alors qu’on marchait et que l’on discutait de tout et de rien, notre ventre s’est mis à gargouiller. Anna était embarrassée et s’est mise à rire.

« Hehe… C’est un peu gênant… »

« Tu veux qu’on aille manger quelque part? Il y a un bon restaurant que je connais et qui n’est pas trop loin d’ici. »

« Oui! J’ai vraiment faim! » Dit-elle avec un sourire.

« Je me demande si Steph travaille aujourd’hui… » Murmurai-je.

« Hm? Tu as dit quelque chose? » Me demanda-t-elle avec un ton inquiet.

Je fis signe que non et que ce n’était pas important.

~~~~~~~~~

Arrivé au restaurant, ça ne nous a pas pris longtemps avant d’être assis à notre table. Je regardais autour de moi, j’essayais de voir si Steph était présente aujourd’hui. Anna me demanda si je cherchais quelqu’un.

« Une amie travaille ici, je me demandais si elle est au boulot aujourd’hui. »

Anna avait l’air un peu troublé et après un moment de silence, elle me répondit :

« Ah… Ok… Ça fait bizarre d’être dans un restaurant quand on est serveuse dans un autre café haha… »

Sa réponse semblait être un peu forcée et non naturelle. Je n’y ai pas prêté d’attention et je lui demandai pourquoi. Elle me disait qu’elle se sentait bizarre à ne pas servir les clients en ce moment. Je lui ai rappelé qu’en temps normal, elle n’était pas serveuse, mais interprète.

« Haha… Oui, mais ça fait quand même assez longtemps que je n’ai pas été interprète dû au manque de contrats… Donc on peut presque dire que j’ai passé autant de temps à être serveuse qu’interprète. »

« Tu n’as toujours pas de nouvelles de ça? »

Anna hocha la tête.

« Oui, ma patronne m’a recontacté récemment. Je devrais avoir un contrat bientôt, j’ai très hâte!! Elle m’a dit que je devrai être l’interprète pour quelqu’un d’important dans le domaine du marketing! »

C’était vraiment génial comme nouvelle! Elle me racontait qu’elle va peut-être devoir aller au Mexique pour accompagner l’homme en question. Son histoire était très fascinante, j’ai toujours rêvé de voyager alors qu’Anna elle, ça faisait partie de son boulot!

« Oh là! Je suis vraiment navré, mais je dois interrompre votre conversation ici, monsieur et madame! Je dois prendre votre commande!»

J’ai tout de suite reconnu cette voix douce appartenant à une jeune femme que je connais très bien. Je me suis retourné vers notre serveuse et c’était bel et bien Stéphanie, vêtue de son uniforme de serveuse.

« Steph! Je me demandais aussi si tu travaillais aujourd’hui! »

« T’oublis toujours mes horaires de travailles, je t’ai pourtant rappelé que je ne travaillais que les fins de semaines soir maintenant! Idiot! »

Je vois qu’elle est toujours aussi insolente, mais c’est notre façon de se communiquer! Elle s’est retournée vers Anna et me demanda :

« Alors Félix? Tu ne vas pas me présenter ton amie? »

« Ah oui! Anna, je te présente Stéphanie, une amie d’enfance. Steph, je te présente Anna, la serveuse qui travaille au café Seaside dont moi et Antonio t’avions parlé. »

« R-r-ravie de te rencontrer Stéphanie… » Murmurai Anna gênée.

Stéphanie était charmée par la timidité d’Anna et se présenta chaleureusement avec un sourire éblouissant. Après les introductions et de petites discussions sur notre journée, Steph s’est procédée à prendre notre commande. Je pris comme d’habitude, de la viande bien cuite avec des frites alors qu’Anna s’est pris de la crème de brocolis avec un hamburger.

Après que Steph soit partie pour préparer notre commande, le silence régna. Je me sentais un peu mal à l’aise, c’était vraiment tout le contraire de l’atmosphère qui était en place avant l’arrivée Steph… Anna brisa ce silence et me dit avec une voix frêle :

« Elle est vraiment sympathique Stéphanie… »

Je hochai la tête et le silence régna une fois de plus. L’atmosphère était vraiment lourde, je ne savais vraiment pas quoi dire, alors je lui ai demandé si elle avait hâte de visiter le Mexique. Elle me murmurait que si. Et encore une fois de plus, silence.

« Voici vos commandes! »

Le silence fût brisé par Stéphanie.

« C’est vachement silencieux ici… Tu as encore dit quelque chose de mal Félix? » Me reprocha-t-elle.

« Non! Pourquoi faut-il que ça soit de ma faute?! »

« Est-ce que tu mets le blâme sur Anna? Je ne te croyais pas de même Félix! »

« Non! Ce n’est pas  ce que je voulais dire!! Ah puis laisse donc! »

Stéphanie lâcha un petit rire comme si elle sentait triomphante. Alors que Steph donnait l’assiette de hamburger à Anna, Anna s’est mise à rire aussi et félicitait Steph pour m’avoir taquiné. Ce n’est pas mon jour de chance aujourd’hui…

Étonnement, on n’a pas eu de mal à se parler pendant qu’on mangeait. On a continué la discussion de plus tôt. Anna disait qu’elle n’avait rien a payé pour le voyage et que c’était vraiment l’une des raisons pourquoi elle adorait être interprète. Elle me disait aussi comment ce qu’elle adorait découvrir de nouvelles cultures. Cette discussion continuait jusqu’à que l’on ait finit de manger.

« Alors, bien mangé? » Demanda Steph.

On a fait signe que oui. Elle était contente et alors qu’elle nous faisait payer, elle me demanda :

« Alors ce rendez-vous galant? C’était génial? »

Rendez-vous galant? Ce n’est qu’une sortie entre amis… Alors j’ai expliqué à Steph que c’était un malentendu. Elle était étonnée, elle s’est retournée vers Anna et lâcha un soupir.

« Tu manques de tact Félix… »

Je n’ai vraiment pas compris par ce qu’elle voulait dire par là, mais j’étais un peu offusqué. Anna restait silencieuse pendant tout ce temps-là. Après que l’on ait fini de payer, on est parti.

~~~~~~~~~

J’ai décidé de raccompagner Anna jusqu’à la station. Et comme ce matin, le trajet fût très malaisé… Quand on fût finalement arrivé à destination, on est resté côte à côte, silencieux.

« …Ce fut une belle journée… » Dis-je avec un ton calme, mais à la fois troublé.

Anna était restée silencieuse et s’apprêtait à partir sans rien dire. Elle s’est arrêtée devant l’entrée de la station, se retourna et me dit d’un ton très bas et rempli de tristesse :

« Merci pour aujourd’hui… Salut… »

Et elle est immédiatement partie sans se retourner…

Series Navigation<< Un nouveau lien -- Adelide >>